L'actualité immobilière de l'agence Chris Immo
14 Mar

Des véhicules de service plus écologiques à Clamart.

Nouveaux véhicules écologiques, la Ville s’équipe

Afin de moins polluer et de préserver l’environnement, la commune fait évoluer son parc automobile au profit de véhicules propres. Près de 50 % de la flotte des véhicules légers et utilitaires circule désormais grâce à l’énergie électrique.

Publié le 6 mars 2020

Pour protéger la nature et éviter la pollution, il existe de multiples solutions. L’une d’elles consiste à privilégier les moyens de transport émettant moins de CO² tout en évitant d’utiliser les ressources pétrolifères. Un levier que la commune a choisi d’actionner. Début 2017 une étude globale de la flotte communale a débouché sur la décision de mettre en place un plan pluriannuel privilégiant les véhicules écologiques. Désormais, sur un total de 92 véhicules, le parc municipal compte 38 véhicules électriques et 7 véhicules hybrides, ce qui permet à Clamart de disposer d’une flotte dans laquelle près de 50 % des voitures, scooters, etc. sont propres. Afin de recharger l’ensemble de la flotte la nuit, le garage, les ateliers municipaux, le parking du centre administratif et le centre technique municipal et des espaces verts ont été équipés de bornes de recharge.

CONTINUER À PRÉSERVER L’ENVIRONNEMENT

En 2020 la transformation continue. 4 camionnettes électriques et 2 scooters électriques seront achetés. Par ailleurs, les efforts se multiplient pour créer des infrastructures favorisant les circulations douces. Outre les nouvelles stations Vélib et l’adhésion au plan régional de location de vélo longue durée piloté par Île-de-France Mobilités, plusieurs pistes cyclables et abris vélos sécurisés sont en cours d’aménagement. De quoi permettre aux Clamartois
d’être aussi acteurs de l’écologie !

Des économies de carburant
En 2017, les véhicules municipaux ont utilisé 129 879 litres de diesel et d’essence. Grâce à l’achat de véhicules électriques et hybrides, seulement 116 323 litres de carburant ont été nécessaires à leur fonctionnement en 2018. En 2019 la consommation a encore diminué pour atteindre 106 046 litres. Ainsi, en deux ans, la baisse représente plus de 23 000 litres.

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée